Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
 
Recherche
 
Fermer
 
Vous êtes ici :   Accueil » Methode Berlinoise
 
Activités du Club

A. A. E.

Bienvenue sur le site de L'Amicale Aquariophile d'Evreux

Partageons notre Passion

A. A. E.

L'aquariophilie est votre passion

Vous souhaitez apprendre les techniques aquariophiles

Une petite visite s'impose

A. A. E.

Conseils en eau douce.

Conseils en eau de mer.

Echanges plantes/poissons

Echanges boutures coraux
 

A. A. E.

Une petite visite s'impose

Tous les dimanches

matins de 10H30 à 12H

Parc de Trangis

A. A. E.

Nourriture Surgelée

Granulés et Paillettes

Sel et Compléments Marin
Eau osmosée

Ballades en Normandie
Articles en Vrac
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://aqua-evreux.fr/data/fr-articles.xml

 

C'est la méthode la plus utilisée aujourd'hui ou la maintenance des coraux est privilégiée sur la maintenance des Poissons.

Pour des bacs orientés poissons on s’adaptera plus sur la technique F.O

(Fish Only, technique plus proche des techniques de filtration d’eau douce, avec élimination des nitrates par la filtration et les changements important d’eau).

Cette méthode à été conçue par le club aquariophile de Berlin ( Peter Wilkens. )

Dans ce type de bacs la filtration est assurée uniquement par les roches vivantes , cette fonction épuratrice étant aidée par l'élément majeur du système : l'écumeur. 
 


        ELEMENTS CLEF DU SYSTEME BERLINOIS



Les roches Vivantes :

Pour les roches vivantes , il faut compter au minimum 1Kg pour 20 L d'eau d'aquarium.

Il ne faut en aucun cas négliger ce point car c’est vraiment la clef de la réussite.

Avoir de mauvaises roches ou vouloir minimiser , pour des questions budgétaires , le volume de roches colonisées , sera synonyme d’échec.

L’écumeur:

L'écumeur a pour fonction l'élimination des déchets avant leur transformation et joue son rôle dans ce système où les pierres vivantes sont chargées de la filtration biologique .

Différente technologies existent , on privilégiera les rotor a dispergateur  ou rotor Mesh.

Il ne faut pas non plus sous dimensionner celui ci , et se baser lors de l’achat de celui ci, du volume maxi possible , proche du double de celui du bac.

Et ce pour ne pas être rapidement déçus.


Le Brassage:

Fort brassage de surface pour favoriser les échanges gazeux et la pénétration de la lumière. Il faut compter environ de 20 à 40 fois le volume du bac.  

Afin d’éviter au maximum les zones de sédimentation , on privilégiera la mise en place de plusieurs petites pompes plutôt que une seule grosse.

L’éclairage :

Eclairage puissant composé de projecteur HQI ou de tubes T5 pour permettre la photosynthèse des zooxanthelles , avec une préférence pour les HQI ,

Il faut se baser sur un ratio d’environ 1 W par litre / d'eau. 

La température de couleur des ampoules n’a pas vraiment d’importance , mais elle devra restée malgré tout dans une fourchette se situant entre 10 000 et 20 000°K , 
Le but étant de reproduire au maximum les conditions naturelle quand le soleil est à son zénith dans les zones concernées.

Un ajout de tubes bleu sera intéressant pour augmenter le spectre lumineux global , mais aussi pour favorise une transition en douceur jour nuits.

Les tubes bleus seront allumés une heure avant l’éclairage principal et éteints une heure après celui ci.


L’eau : 

 

Pour ce type de bac , des changements d'eau seront de l'ordre de 5% à 10% par mois .

Eau composée d’osmosée additivée de sel pure spécifiquement prévus a cet effet.

On visera une densité comprise entre 1020 et 1024, soit environ 30 à 35 grammes de sel par litre d’eau.

 

Les apports :

Les invertébrés enlevant de l'eau certains éléments comme le calcium, le magnésium ,  le strontium, l'iode et d'autres oligo-éléments , il sera nécessaire de procéder à des apports réguliers.

Pour les petits bacs pas trop peuplés en coraux a squelette calcaire , les changements d'eau pourront suffire à compenser la consommation en CA.

Pour les bacs de taille supérieure avec une forte proportion de coraux a squelette calcaire il sera nécessaire d’apporter du calcium.

 

Trois méthodes existent aujourd’hui principalement :

Réacteur à calcium permettant le maintient en calcium (mélange eau osmosée et hydroxyde de calcium (Ca(OH)2) pour former de l'eau de chaux toujours saturée en calcium).

Réacteur à calcaire qui utilise une injection de CO2 pour dissoudre du sable de corail.

Ajout par composants chimique ou Méthode Balling.

 


Date de création : 27/08/2005 @ 09:02
Dernière modification : 13/05/2010 @ 08:52
Catégorie : Eau de Mer - Technique Recifale
Page lue 11806 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nos Aquariums
  • dem 20.JPG
  • dem 106.jpg
  • dem 107.jpg
  • IMG_0245-BorderMaker.jpg
  • IMG_0231-BorderMaker.jpg
  • ref3-BorderMaker.jpg
  • IMGP5923-BorderMaker.jpg
Manifestations

13 - 14 mai 2017

Salon des plantes Ronde des Jardins et 12e Floralies départementales de l’Eure

Domaine de Trangis  / Evreux

ronde_jardins_2017.png

Les portes de L'A.A.E seront ouvertes à cette occasion de 10H à 19H00 les 2 jours

Programme complet

Tchat AAE

Désolé, réservé aux membres

Nouvelles coordonées
Aquariomania
Gestion association
Calendrier
Vous êtes ici :   Accueil » Methode Berlinoise
 
S'incrire c'est Gratuit

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Captcha reload
Recopier le code :


  2264394 visiteurs
  43 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 287 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
43 Abonnés